top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCoparentalité Responsable

Constitution valaisanne - prise de position

Le dimanche 3 mars 2024, nous voterons sur l'acceptation - ou non - de la nouvelle Constitution valaisanne telle que présentée par les Constituants, qui ont oeuvré avec engagement à sa rédaction.



Le Mouvement Suisse pour une Coparentalité Responsable (MSCR) est un mouvement apolitique. Toutefois, en raison des enjeux importants qui concernent les familles et l'exercice de la parentalité, avec un impact majeur sur les enfants, nous jugeons utile de relever quelques points importants. TRIBUNAL DE LA FAMILLE : Sous le nom de "cours du droit de la famille", rattachées aux tribunaux de première instance, l'article 95 de la nouvelle Constitution valaisanne prévoit une forme de tribunal de la famille, bien adaptée à notre Canton. En raison de l'évolution sociétale entraînant avec elle une augmentation du taux des divorces, en raison de l'évolution de la constitution même des familles, avec une vision plus large de celles-ci, adaptée à notre époque, la mise en place de cours judiciaires qui ne traitent que d'affaires familiales nous paraît incontournable. Ainsi, les familles valaisannes pourront bénéficier de compétences plus pointues et de l'expérience plus vaste des instances judiciaires qui traiteront du droit de la famille.



ACCOMPAGNEMENT A LA PARENTALITE : A un moment où la vie en société se complexifie et où la population en général, et les enfants en particulier, rencontrent de plus en plus fréquemment des difficultés d'ordre psychologique, dans une société toujours plus individualiste, il nous semble essentiel, pour le bien de la cellule familiale et le bon développement de l'enfant, que celui-ci puisse être accueilli et accompagné par ses deux parents, dans les premières semaines de son existence. Le financement d'un congé parental cantonal pourra être modulé de différentes manières, mais celui-ci nous semble un vrai plus, ainsi qu'une mesure de prévention que nous jugeons indispensable, pour un bon départ dans la vie de nos tout jeunes concitoyens.


Parfois, les parents se retrouvent démunis et ont besoin de soutien dans l'exercice de leurs fonctions parentales. Plutôt qu'un éventuel placement en foyer ou en famille d'accueil, un accompagnement à la parentalité nous semble une intervention plus favorable aux liens intrafamiliaux, à la cohésion familiale et au bon développement de l'enfant. L'article 134 de la nouvelle Constitution valaisanne prévoit la mise en oeuvre de ces deux mesures.



Pour ces raisons-là, ainsi que pour celles exposées dans notre communiqué commun, avec le Mouvement de la Condition Paternelle Valais (MCPVS), et avec la délégation romande de la Coordination Romande des Organisations Paternelles (CROP), nous dérogeons exceptionnellement à notre règle en vous recommandant de voter un grand OUI à cette nouvelle Constitution valaisanne.


Nous vous remercions d'avance de bien vouloir prendre connaissance de nos arguments en lisant notre Communiqué officiel, ci-dessous.


Constitution VS - OUI - communiqué officiel
.pdf
Télécharger PDF • 1.53MB

Faisons face avec détermination aux défis d'aujourd'hui en commençant par un grand OUI à la nouvelle Constitution valaisanne, le 3 mars 2024 !



101 vues0 commentaire

Comments


bottom of page